Actualités réseau Innocherche
17 août 2016 Partenariat avec MediaCorner
                                    InnoCherche et MediaCorner viennent de lancer une campagne originale d'annonce des événements TEDxIssylesMoulineaux et du Challenge Hacktion InnoCherche dans les bureaux de tabac et autres points de vente de proximité du département Hauts-de-Seine et des quatre arrondissements parisiens proches soit au total plus 1100 commerces et un total de 1250 écrans. InnoCherche a été séduit par cette solution de communication innovante proposée par MediaCorner qui affiche des messages publicitaires de 10 secondes sur des écrans positionnés aux points d’encaissements. L’attention des consommateurs est ainsi retenue, au moment où ils règlent leurs achats. Dans un premier temps, au cours du mois d'Août, nous avons annoncé l'événement du TEDxIssylesMoulineaux du 23 novembreà l'Ecole Française du Barreau à Issy-les-Moulineaux, et celui du Challenge Hacktiondu 17 Janvier 2017 au MEDEF pour rechercher des sponsors. Dans un deuxième temps nous lancerons la vente des places en annonçant les sponsors qui nous aident dans ces deux évènements originaux.    MediaCorner http://www.mediacorner.fr/est un média digital d’hyper proximité implanté au cœur des villes dans des commerces à forte fréquentation tels que les Maison de la presse, librairies et les bureaux de tabac. MediaCorner délivre une publicité non agressive, géo localisée dans des lieux où les consommateurs se rendre pour des achats de plaisir. Avec plus de 10 000 commerces déjà équipés en France, ce sont 3,5 millions de consommateurs qui visualisent chaque jour les messages diffusés ce qui fait de MediaCorner le premier média digital tactique français. InnoCherche http://www.innocherche.com/est un réseau de veille innovation pour dirigeants qui fédère une veille transverse sur les usages avec pour mission d'aider les dirigeants à anticiper et à passer à l'acte. Pour ce faire, InnoCherche organise deux événements annuels que sont le TEDxIssylesMoulineaux et le Challenge Hacktion InnoCherche.     Contacts Presse :  MediaCorner                                                        InnoChercheGérard Verlyck                                                      Bertrand Petitgverlyck@mediacorner.fr                                        bertrand.petit@innocherche.fr+33 6 47 87 03 95                                                 +33 6 32 04 83 22    -------------------------------------------------------------------------------------------------------Association Loi 1901 - Réseau de Veille Innovation pour Dirigeants● secretariat@innocherche.fr ● +33 1 79 97 54 05   ...
14 juil. 2016 Challenge Hacktion InnoCherche 2016, Solvay renouvelle son expérience et devient sponsor
    « La valeur pour Solvay est évidente : le temps gagné dans la sélection des 20 finalistes avec le savoir-faire d’InnoCherche est précieux ... et surtout à la fin du process je suis sûr de passer à l’acte ! » Jacques-Benoit Le Bris, CIO de SOLVAY  L’association à but non lucratif InnoCherche réalise une veille innovation à destination des dirigeants. A cet effet, elle organise pour la deuxième année consécutive un challenge qui vise à présenter des sociétés innovantes à de grandes entreprises sponsors, afin qu’elles puissent démarrer ensemble un projet prépayé. En 2015, le Trophée InnoCherche a permis à Solvay de réaliser un projet prépayé avec une société innovante compatible avec son business : OpendataSoft. Confiante en la capacité de l’équipe d’InnoCherche  à sourcer des start-up transverses avec lesquelles elle pourra choisir de travailler, l’entreprise Solvay a choisi d’être à nouveau sponsor de l’évènement afin de pouvoir démarrer un projet avec l’une des 20 sociétés innovantes finalistes. Le 17 janvier 2017, au cours de la finale au MEDEF, Solvay annoncera le nom de la ou les société(s) innovante(s) retenue(s), avec laquelle elle démarrera un projet prépayé d’un minimum de 6K€. Créée en 1863, l’entreprise internationale Solvay présente dans 53 pays et dirigée par des chimistes engagés, travaille dans le seul but d’améliorer la qualité de vie des consommateurs, en proposant des produits diversifiés allant du bien de consommation à l’énergie. Dans une stratégie de refonte de l’industrie chimique mondiale, Solvay aspire à construire un modèle de la chimie qui répondra aux phénomènes de l’évolution démographique, l’accélération de l’innovation et aux contraintes de ressources. Solvay souhaite être reconnue comme étant un modèle de chimie durable par ses pratiques et ses engagements. Les entreprises Solvay se concentrent sur une optimisation des ressources et dans l’objectif de devenir éco-responsable, favorisent les matières recyclables et la création de solution d’énergie durable.     Solvay a été accompagnée par InnoCherche pendant un an sur son projet avec Opendatasoft, société innovante valorisant les données et accélérant le développement d’applications innovantes. Aujourd’hui prête à démarrer un nouveau projet avec une start-up, elle s’est engagée comme sponsor du Challenge Hacktion Innocherche avec un seul but : passer à l’acte ! Challenge Hacktion InnoCherche 2016+33 1 79 97 54 05secretariat@innocherche.fr...
24 juin 2016 THINK TANK AI et BIG DATA
Le 16 juin 2016, le TT s’est déplacé en Field-trip chez C-Radar (ex-Data Publica) à Paris.  Sa promesse est claire : Booster son efficacité commerciale grâce au marketing prédictif B2B Il s’agit donc de collecter des données Open data et de les croiser avec les méthodes (Data Science) et logiques du Big Data (capture de sémantèmes sur le Web et les réseaux sociaux) afin de créer des listes pertinentes de prospection et de fournir des outils opérationnels pour cette prospection. Les clients sont exclusivement des entreprises qui s’adressent aux entreprises en BtoB La présentation de C-Radar s’est articulée autour des thèmes suivants : La société L’Open data Les besoins entreprise Le marketing prédictif Le produit C-Radar et des cas clients C-Radar a environ 5 ans d’existence et emploie 16 personnes. Comme toutes les start-ups, elle a pas mal évolué dans son modèle d’affaires et l’entreprise a réalisé plusieurs «pivots». Tout d’abord l’idée a été de créer un annuaire des données publiques (Open) mais le portail Data. Gouv est apparu, piloté par la puissance publique et donc mieux placé pour publier ces données. Puis il y a eu l’idée de créer une place de marché pour acheter et revendre les données, principe qui n’a pas trouvé son marché (des expériences similaires à l’étranger n’ont pas réussi non plus). Puis on est passé au sourcing des données (production + revente) qui a permis d’arriver à la phase présente : le logiciel C-Radar, pilotée par la demande importante de sourcing de données entreprises. Ce pivotage d’activité, désormais classique pour une startup, montre bien l’une des vertus de la publication massive des données : elles permettent de faire émerger des nouveaux besoins, des nouveaux usages et sont le moteur de la création de nouvelles activités. L’auteur de cette excellente présentation (Christian Frisch, CTO et co-fondateur) que nous remercions, a rappelé que l’analyse des data passe par une bonne visualisation à laquelle ils sont très attentifs. Ceci rejoint des réflexions précédentes d’Innocherche à ce sujet. C-Radar (sous son ex-marque Data-Publica) été lauréate du Concours Mondial de l’Innovation en 2014 et 2015 et de l’European Data Innovator en 2015. Au vu de cette riche expérience, un excellent débat a eu lieu sur Open Data et chacun a pu exprimer son point de vue et ses opinions. Quelques remarques soulignées : Le niveau d’Open Data (publique) progresse rapidement en France et est donc élevé en comparaison des autres pays européens ; après l’ouverture des données de l’INPI et de la DILA, après la loi Macron qui a ouvert les informations Infogreffe en 2016 (ouverture qui reste à confirmer dans les faits), la loi Lemaire prévoit l’ouverture de la base SIRENE pour 2017. La situation des USA est très différente car il n’y a guère de référentiel public fédéral mais c’est plutôt au niveau de chaque état, ce qui est donc plus complexe. Le 1er bénéficiaire de l’Open Data est l’Etat lui-même, qui améliore ses propres pratiques de gestion et bénéficie de l’usage croisé des data entre administrations. A l’origine constitué essentiellement des données des institutions publiques, l’Open Data est aussi constituée par l’ensemble des données que les entreprises du secteur privé mettent de plus en plus à la disposition du public (gratuitement ou non). Attention à privilégier la valeur de l’information par rapport au volume de données collectées Le mieux est l’ennemi du bien; opérationnellement les données ne sont jamais parfaitement propres; il faut s’y adapter  C-Radar se concentre sur le marketing et la prospection. En effet le secteur financier exige pour le scoring des taux de fiabilité de 100%. De fait, ce secteur raisonne dossier par dossier et non par réflexion statistique. Par contre faire progresser statistiquement l’efficacité de campagnes marketing et ventes est une excellente chose car c’est un enjeu de productivité évident. C-Radar se nourrit de tous types de données : l’open data publique les sites web des entreprises leurs comptes officiels de réseaux sociaux les medias de type presse en ligne. Et des données des utilisateurs du logiciel (fichier clients, segmentation propriétaire…) Services apportés : le sourcing de prospects la segmentation riche L’identification et la quantification d’un segment de marché Ce qui permet de quantifier ses équipes commerciales Ce qui permet d’aider à arbitrer la sortie d’une nouvelle ligne produit le machine learning qui améliore par itération la performance d’un ciblage le scoring des prospects (potentiel, appétence supposée) avec justification du score A titre d’exemple, voici ce que le système propose aux équipes commerciales Par l’Open data on peut identifier un segment de clientèle (quels sont tous les fleuristes en PACA ?) Toujours grâce aux données publiques, on peut les trier en fonction de leur taille, localisation, zone de chalandise, etc… On croise alors avec le CRM pour faire des comparaisons de profils avec les clients existants, puis en crawlant le Web et les réseaux sociaux et en appliquant des algorithmes de similarité, on peut comprendre quels sont ceux qui sont proches de vos clients et qui donc devraient avoir une appétence supérieure à la moyenne. En restitution, les fiches prospects sont des données immédiatement actionnables qui rassemblent l’ensemble des informations quantitatives (info sur l’activité et les résultats) nominatives (dirigeants et coordonnées) et qualitatives (descriptif détaillé de l’activité - mots-clés) sourcées par C-Radar, les rendant ainsi de plus faciles à travailler. Les équipes de commerciaux obtiennent ainsi de façon productive (économie de moyens et de temps) des listes beaucoup plus complètes et pertinentes que par les moyens traditionnels. La simple taille des fichiers à traiter est parfois un obstacle suffisant pour rendre cette recherche impossible. L’expérience de C-Radar et des données massives supprime cet obstacle. Un service Marketing pourra de même s’intéresser à un segment nouveau et en repérer de façon économique ET exhaustive le potentiel et préparer la mise sur le marché. On voit donc que si l’Open Data est à l’origine de l’entreprise et de la démarche, c’est bien son exploitation pertinente et amenée au plus près des consommateurs de données qui font le succès de la formule. La solution de C-Radar est accessible en mode Saas et prend en compte dans ses offres l’accompagnement par un data scientist pour obtenir un ciblage précis et exhaustif de ses segments de marchés comme de ses listes de prospects. Rejoignez C-Radar au BtoB Summit du 7 juillet à Paris, ils présentent 3 ateliers accompagnés de trois de leurs clients: BPost, SNCF Développement, The French Talent. www.c-radar.com Gildas DUVAL et Jean-Louis DE LA SALLE, animateurs du Think Tank InnoCherche AI et Big Data  ...
21 juin 2016 InnoCherche annonce la sortie de son nouveau livre
Communiqué de presseÉdition 2016 du prisme de l’association  INNOCHERCHE :“ La disruption digitale – comment décoder et transposer ? ” InnoCherche annonce la sortie de son livre « La disruption digitale – comment décoder et transposer ? » aux éditions ALISIO préfacé par Pierre GATTAZ. Ce livre fait la synthèse de la veille transverse sur les usages que l’association a menée au cours des 12 derniers mois. Cette veille est alimentée par 5 voyages  avec des dirigeants de son collège Entreprises et par le travail des 150 ambassadeurs réunis au sein de 9 Think Tank sur des thématiques transverses. Il constitue la mise à jour annuelle du prisme de veille InnoCherche. Ce prisme a pour but de nous aider à prendre conscience de la vitesse de l’innovation et d’aborder la disruption digitale en tant que  caractère disruptif des nouveaux usages digitaux sur les business modèles et les modes de management. La technologie est omniprésente mais elle est rarement l’élément bloquant en matière d’innovation ; c’est l’usage qui détermine s’il y a, ou non, innovation. InnoCherche propose des modèles pour veiller, décoder puis passer à l’acte en transposant les nouveaux usages observés d’un écosystème vers l’autre. Quel serait l’effet disruptif sur tel ou tel secteur, à la fois en terme de business modèles et sur les modes de management ? Pour ce faire, nous proposons pour appréhender ce nouveau monde complexe, des schémas et modèles simples pour vous aider à prendre des décisions. Nous nous adressons aux directions générales pour leur expliquer la disruption digitale en cours et l'accélération de l’innovation qui en découle pour les aider à anticiper et à passer à l’acte. Rédigé en mode collaboratif ce livre est donc le fruit de l’activité annuelle de veille transverse des veilleurs d’InnoCherche, tous volontaires et passionnés. Le livre adopte parfois un style impertinent et n’hésite pas à appuyer là où ça fait mal ; l'idée n'est pas de choquer mais de faire progresser dans la compréhension des nouveaux paradigmes et de servir de catalyseur aux dirigeants qui nous liront. Ce livre sera présenté lors d’une séance de lancement et dédicace qui aura lieu le 29 juin de 8h30 à 10h au café Waknine - S’inscrire. Contact InnoCherche Bertrand PETITbertrand.petit@innocherche.fr                01 79 97 54 05                Contact éditeur                Caroline OBRINGER               caroline@editionsleduc.com               01 40 52 35 39 -------------------------------------------------------------------------------------------------------Association Loi 1901 - Réseau de Veille Innovation pour Dirigeantssecretariat@innocherche.fr ● +33 1 79 97 54 05 ● www.innocherche.fr...
15 juin 2016 Lancement du Think Tank Fintech à l’occasion de la soirée Collège Entreprises InnoCherche
InnoCherche possède déjà 8 Think Tank (TT) sur des problématiques transverses liées à la transformation digitale que tout Directeur Général, tout membre de comité de direction doit connaître : Big Data, Management du futur, Nouveaux Business Models, Cyber sécurité, e-santé, Open Innovation, User Experience, Formation Continue. Aujourd’hui nous lançons un 9ème TT sur les Fintech. Pour cerner le sujet nous avons appliqué le prisme InnoCherche au secteur de la Finance afin d’établir un Radar qui nous sert de base de réflexion : - Quelles sont les préoccupations transverses de tout directeur général dans le domaine de la transformation digitale  appliqué à la Finance ? Se faire payer Se financer Dérisquer ses projets avec un nouvel outil : le crowdfunding - Les fondamentaux concepts et modèles déjà développés chez InnoCherche : 3 Milliards d’humains avec de véritables orthèses intellectuelles, terminaux mobiles complètement sécurisés, La finance est par essence un secteur avec des business models DDD : Digital produit, Digital Go to Market et Digital after Market : donc un secteur hautement disruptable, Les Cracks in the usrer experience ou les 5 à 10 attentes de tout citoyen comsommateur pour lesquelles tout dysfonctionnement constitue une opportunité pour un nouvel entrant - Dans le domaine de la finance nous constatons déjà des insatisfactions qui amènent de nouveaux entrants : Compte Nickel qui offre une solution de bancarisation aux exclus du système sans débit possible  … mais pas que …. avec de nouveaux services derrière, Le fondateur de Waze qui après avoir vendu la célèbre application à Google, développe le même concept de remonté des insatisfactions des consommateurs dans le domaine de la Finance, - Les 9 critères pour que les GAFA s’intéressent à un secteur sont présents dans le domaine de la Finance- L’économie de désintermédiation avec les phénomènes de néga-consommation et de troc : cette économie apparaît partout, dans la Finance également- Pour comprendre les nouveaux usages de demain, regardons ce qui se passe dans le monde : Adoption rapide, en sautant des étapes que nous estimions incontournables, de nouveaux usages dans les pays en voie de développement: La bancarisation par le mobile en Afrique Nouvelle étape : le smart grid grâce au mobile ou si vous avez de l’argent sur votre compte et êtes client de Loumous qui vous a prêté des panneaux solaires vous pouvez produire de l’électricité pour vos besoins locaux sans infrastructure lourde - Les Tiers de Confiance : La Finance fait partie des 5 sphères de ma vie pour lesquelles je vais choisir un tiers de confiance : mon family office personnel qui va s’occuper de mes finances  Les 3 raisons qui font qu’un réseau social va marcher : La valeur d’usage est supérieure à ma peur de Big Brother Je me sens en contrôle : je peux opt out à tout moment Je ne change pas mes habitudes Les règles d’adoption d’un tiers de confiance : D’abord sur la compétence et les valeurs Ensuite avec l’expérience on construit de la confiance qui s’installe et qui amène à déléguer le contrôle - Les nouveaux joueurs dans le domaine de la Finance : Les Tiers de confiance : les blockchains (Bitcoin, Ethereum, etc.) qui sont les nouveaux garants / notaires des transactions en assurant la réalité, l’exhaustivité, la traçabilité et la sécurité des transactions effectuées avec des applications en finance mais pas que, applications aussi via les smart contrats, L’optimisation du BFR : un exemple avec Kingdee, boîte chinoise, ERP pour les TPE et les PME qui voit tous les flux de ses clients et leur offre des solutions d’affacturage Dérisquer ses projets : c’est ce qu’il faut comprendre derrière les plateformes de crowdfunding qui permettent des tests grandeur nature sur un marché pour de nouveaux produits / services Les Prêts : Lending Club qui fait l’actualité en ce moment et qui s’oriente vers une activité régulée loin du business model d’origine, mais cette tendance n’est pas généralisable Les paiements / troc via le mobile avec la mort annoncée du NFC au profit du QRCode utilisé par WeChat et diffusée auprès d’un milliard d’individus avec un paiement instantanné Voilà les premiers domaines d’investigation du Think-Tank FinTech qui démarre. N’hésitez pas à nous rejoindre si ces sujets vous intéressent.   Michèle Canovaggio, co-animatrice du Think Tank Fintech InnoCherchesecrétariat@innocherche.fr - 01 79 97 54 05...
Récemment
YSEOP : un des finalistes du Challenge Hacktion InnoChercheL’intelligence artificielle pour le CRM. Yseop automatise les tâches administratives des commerciaux ! POURQUOI LE CHALLENGE " Parce qu’Innocherche...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
TT Management du futur : Manager sans Managers ?0- RappelsLe think-tank « Management du futur » se penche sur les changements en cours...Lire la suite
Libération de l'entrepriseAujourd’hui, 80% de nos organisations, publiques et privées, sont basées sur un modèle hiérarchique fort. ...Lire la suite
Pourquoi et comment devenir ambassadeur ?Innocherche met en place un projet digital avec Social Dynamite* pour diffuser notre synthèse de veille innovation...Lire la suite