Actualités réseau Innocherche
19 févr. 2016

Think Tank Big Data : L’OpenData, moteur de la transformation digitale ?

Restitution du Think Tank Big Data InnoCherche - Collège Entreprises 26 Janvier 2016

L’activité du TT Big Data a été marquée au cours du dernier trimestre par deux Field Trips chez des entreprises innovantes. Nous avons choisi ce soir de vous restituer les enseignements tirés de notre visite chez OpenDataSoft, une startup française, leader dans les solutions de publication de données ouvertes.

 

L’Open Data aujourd’hui 

L’ouverture des données, ou Open Data est une des tendances nouvelles dans le monde de la Data. Fortement associée à des initiatives gouvernementales, liées à la demande croissante de transparence de l’action publique, il est indéniable qu’elle offre aussi de réelles opportunités pour accompagner les entreprises du secteur privé dans leur transformation digitale, c’est ce que nous avons choisi de développer ce soir.

Par OpenData on entend toute source de données numérique diffusée de façon structurée selon une licence ouverte garantissant son libre accès et sa réutilisation sans contrainte technique, juridique ou financière. Le concept est cependant souvent étendu aux données payantes, notamment dans le cadre de modèles Freemium Premium.

Plus de 2000 sources de données sont aujourd’hui disponibles en OpenData dans le Monde, avec une croissance de plus de 30% par an, notamment des données démographiques, géographiques et financières.

 

Les opportunités pour les entreprises privées

Les opportunités pour les secteurs privés sont nombreuses. Tout d’abord par l’exploitation des données existantes à des fins d’analyse, dans le domaine du marketing et de la stratégie commerciale et produits. Les interfaces homogènes et simples d’usage permettent à des utilisateurs métier, et pas nécessairement à des datascientists, d’avoir accès à une masse d’informations très diverses telles que les données de l’INSEE, d’Infogreffe, de Météo France, de l’IGN et toutes les sources de données géographiques, démographiques et financières aujourd’hui disponibles librement en France et à l’étranger.

C’est cependant dans l’ouverture de ses propres données que l’entreprise  peut trouver un réel levier de sa transformation numérique.

Le premier usage est inspiré de la demande croissante de transparence en matière de communication financière et communication RSE. C’est ici le secteur public, et notamment les collectivités territoriales qui ont montré la voie,  comme les villes de Paris et d’Issy-les-Moulineaux qui ont permis par la mise en OpenData de leurs données financières d’améliorer significativement la qualité des outils de communication financière et environnementale (rapports annuels interactifs par exemple), et de nombreuses entreprises du secteur privé sont en train de leur emboîter le pas.

Deuxièmement, l’Open Data est un vecteur incontestable de promotion de l’Open Innovation, en permettant à l’écosystème de partenaires de l’entreprise de développer des applications innovantes s’appuyant sur les données publiées (données produits, objets connectés..) démultipliant ainsi l’empreinte digitale de la marque. Les grands groupes comme BBVA ou SNCF reconnaissent d’emblée que les innovations de rupture ne viendront pas de leurs propres équipes mais de l'extérieur. "Innovation comes from the fringe". Cela rappelle la conclusion d’IBM qui a compris qu’eux non plus ne feraient pas d’innovation de rupture ; ils préfèrent ouvrir les API de Watson à toutes les start-up qui veulent faire de l’Intelligence Artificielle … plutôt que de rêver de trouver les nouvelles applications disruptives par eux mêmes.

Enfin, la publication, sous des formats ouverts, des données de l’entreprise, offre de nombreuses opportunités de développement de nouveaux services autour des produits ou services de l’entreprise. On pourrait ainsi améliorer l’expérience utilisateur de ses clients. C’est ainsi que Ford et General Motors ont décidé d’ouvrir les données de leurs véhicules au travers d’une API et d’un AppStore qui permettent d’enrichir significativement leur écosystème et l’offre de services numériques autour des données exploitables produites par leurs véhicules.

 

OpenDataSoft : le hub de votre stratégie OpenData

L’apport d’OpenDataSoft dans ce domaine est basé sur deux intuitionsliées aux aspects tant techniques qu’économiques
Premièrement, on efface les obstacles technologiques en offrant une solution Multi Clouds qui permet de mélanger des données venant de sources très différentes qui préservent chacune leur gouvernance et leur stockage d'origine, et d’en permettre la consommation par des App web ou mobiles au travers d’API unifiées.

 

Deuxièmement, appuyé sur le fait qu’en matière de Big Data , ce ne sont pas les capteurs ni les data qui ont de la valeur mais uniquement l'utilisation qu'on en fait avec divers tableaux de bord ou éléments pour prendre des décisions. Le client est prêt à payer mais pour cela uniquement (cf “subscription economy”).
OpenDataSoft ne facture son client que lorsqu'il y a utilisation des data … et non pas en amont pour tout ce qui est stockage et nettoyage des données. "Tout le monde se fout des capteurs, des caméras et du stockage des données ". La valeur ajoutée est dans la dernière étape si elle s'avère vraiment utilisée par les parties prenantes. 

 

« Une Plateforme de plateformes : Towards company as a Platform »

Une très belle illustration avec ce schéma, expliquant clairement le nouveau rôle de la plateforme qui devient un agrégateur de données permettant de transformer une discontinuité dans l’expérience client (un "crack In THE UX") en levier de croissance, en offrant de nouveaux services correspondants aux besoins réels des clients.

Ces nouveaux services sont inventés soit

  • pour des développeurs pour l’utilisateur final. Donc, le vrai client de la plateforme ne sera pas l’utilisateur final, mais le développeur qui va utiliser les données pour créer ces nouveaux services; le client étant le développeur et il est très exigeant car l’ère du “Quick and Dirty” est finie, place maintenant au “Quick and Scale Fast”.
  • Ou pour un nouvel entrant, un “disrupteur” qui agrègera tout un tas de données aujourd'hui disparates pour les mettre sous une forme innovante devenant un nouveau “pure Player- disrupteur” à la disposition du client de façon ergonomique. Ce graphe montre très clairement les quatre briques sur lequel une telle offre de « disrupteur » peut très facilement se construire. Il suffit de cibler l’insatisfaction du client final ou la “crack in the UX”.
  •  

Des applications dans de nombreuses industries

C’est donc maintenant des acteurs privés de nombreux secteurs, notamment l’énergie, les transports, l’automobile, les services et les media qui se lancent dans l’ouverture de leurs données, offrant un champ d’applications de plus en plus variées, comme ce fut le cas de Keolis.

 

Le cas Keolis Rennes

 

Le réseau STAR de Rennes Métropole est le premier réseau en France à avoir exploité le potentiel de l’Open Data en ouvrant plusieurs séries de données pertinentes pour les voyageurs rennais et ce dès 2009 (localisation des vélos puis des bus).

Afin de s’adapter à l’évolution des besoins des utilisateurs, le réseau STAR a ensuite souhaité migrer vers une plateforme de visualisation et de partage plus flexible. Il s’est alors tourné vers OpenDataSoft.

Cette plateforme permet au Réseau STAR de publier et de gérer ses jeux de données en toute autonomie, et de les visualiser grâce à des catalogues, tableaux, cartes et graphiques, de les partager facilement et de collaborer avec les communautés de développeurs. 37 jeux de données ont déjà été libérés et une quinzaine d’applications sur les thématiques transports et mobilité ont été créées par des start-up innovantes, dont « Transports Rennes » téléchargée plus de 50 000 fois. Un accessit tout particulier pour l’appli Handimap qui, en mettant en perspective sur des données de trafic provenant de Keolis et des données d’’architecture urbaine (hauteur des trottoirs, conformation des escaliers,...) provenant du portail OpenData de Rennes Métropole propose une App d’itinéraires en temps réel pour les personnes à mobilité réduite.

Après cette première collaboration fructueuse entre le Groupe Keolis et OpenDataSoft, les deux partenaires ont décidé de lancer une offre commune et de proposer une solution technique et un accompagnement personnalisé aux collectivités et aux réseaux de transport français.

L’OpenData comme moteur de la transformation digitale, pourquoi pas chez vous ? On peut même imaginer pour des grands groupes très silotés par BU, de se servir de l’open-data pour essayer de consolider toutes les informations marketing de la société … en laissant à chaque BU le contrôle ultime de sa data.

 

Gildas Duval et Jean-Louis de La Salle, animateurs du Think Tank Big Data InnoCherche

 

Récemment
YSEOP : un des finalistes du Challenge Hacktion InnoChercheL’intelligence artificielle pour le CRM. Yseop automatise les tâches administratives des commerciaux ! POURQUOI LE CHALLENGE " Parce qu’Innocherche...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
HUMAN RESPONSIVE : un des finalistes du Challenge Hacktion InnoChercheHuman Responsive® est la première plateforme pour VISUALISER EN TEMPS REEL LES ACTIONS WEBMARKETING DE...Lire la suite
FLUX-SYNC : un des finalistes du Challenge Hacktion InnoChercheMATRIX-SYNC présente FLUX-SYNC : L'innovation et l'outil ergo-numérique qui simplifie et rend plus efficace les...Lire la suite
TT Management du futur : Manager sans Managers ?0- RappelsLe think-tank « Management du futur » se penche sur les changements en cours...Lire la suite